« On mange avec les yeux », voilà une expression que l’on entend souvent mais qu’en est-il si on est non-voyant? Chez O.Noir, le concept est de manger dans la noirceur la plus totale. On fait seulement appel à nos sens du toucher, l’ouïe, l’odorat et le goût au cours du repas. Ce genre de restaurant existe dans d’autres grandes villes du monde tel que Toronto, Vancouver, Paris, Londres et New York. Certaines habitudes de restaurant disparaissent ici. Impossible de passer du sel et du poivre, de contempler le décor, de voir le serveur déboucher le vin à table, de demander où sont les toilettes ou de s’exclamer devant la belle présentation de notre assiette.

Restaurant O.Noir,Montréal

Restaurant O.Noir, Montréal

L’entrée en salle

En arrivant sur place, on commande d’abord nos plats et les boissons au comptoir. Un vestiaire et des casiers avec clé sont à notre disposition. Puis, notre serveur(se) se présente à nous et nous guide en salle à manger où chacun se tient en file indienne, la main gauche sur l’épaule de l’autre. Étonnant d’imaginer que la salle à manger peut accueillir jusqu’à 85 personnes en avançant dans le noir.

Comptoir,Restaurant O.Noir,Montréal

Comptoir

L’ambiance

L’ambiance est assez bruyante. En ne voyant pas, la plupart des clients haussent le ton pour discuter. Ce n’est donc pas l’endroit recommandé pour une soirée romantique paisible en couple.  En groupe, les gens rigolent beaucoup. Si vous avez des membres de votre famille tannants comme les miens, vous pourriez recevoir des gouttes d’eau, entendre mon oncle « caller l’orignal » ou mon cousin faire de l’électricité statique avec ses cheveux et sa serviette. Ma cousine a même changé de table quelques minutes avec son frère en fin de service. Ma grand-mère m’a donné la bonne idée d’apporter une débarbouillette humide. Brillant!

Entrée de champignons sauvages et féta, Restaurant O.Noir,Montréal

Entrée de champignons sauvages et féta

Dégustation « à l’aveugle »

On nous sert d’abord le pain au centre devant nous. C’était agréable de sentir le pain chaud, craquant et son odeur tout en essayant de le beurrer avec son couteau. Ça va beaucoup mieux en le déchirant. En entrée, j’ai choisi les champignons sauvages et fromage féta. J’ai gouté du vinaigre balsamique, quelques morceaux de féta avec de la salade mesclun. Une chance que j’avais mis ma serviette en bavette car du vinaigre à couler sur moi sans le savoir. L’assiette végétarienne de croquettes de polenta avec choux braisés et légumes grillés fut mon plat principal. Il m’a semblé avoir goûter du fromage dans la polenta, le chou bien acidulé et des poivrons rôtis. Des options végétaliennes, sans produits laitiers et sans gluten sont disponibles sur demande.

Croquettes de polenta et choux braisé, Restaurant O.Noir,Montréal

Croquettes de polenta et choux braisés

Chacun vivra l’expérience à sa manière. Des personnes mangeront beaucoup avec leurs doigts ou d’autres davantage avec leurs ustensiles. Par ailleurs, je me suis bien débrouillée en touchant seulement à quelques reprises mes plats avec mes doigts. Contre toute attente, j’ai principalement utilisé ma fourchette et mon couteau en visualisant mes mouvements par mémoire spatiale ainsi que par habitude comme si je voyais. Je coupais un peu partout pour attraper des petites bouchées. Ce qui m’a fait rire aussi, c’est que des personnes nous demandaient notre appréciation des plats alors que nous avions la bouche pleine. On nous répète la question en pensant qu’on n’entend pas, ne voyant pas qu’on est en fait indisposé à parler.

Dans l’obscurité, j’étais à la recherche d’une certaine béatitude malgré le bruit autour. En toute honnêteté, j’aurais aimé un environnement plus calme en chuchotant. J’étais très silencieuse alors que je parle beaucoup normalement. Je cherchais qu’à dire « l’essentiel ». Mes mouvements étaient faits en douceur comme du tai chi pour trouver mon couvert. Je prenais mon temps pour goûter afin de percevoir les saveurs et les textures des aliments. Sans oublier qu’on perd la notion du temps en ce lieu.

Notre serveuse Sophie a l'entrée de la salle à manger, Restaurant O.Noir,Montréal

Notre serveuse Sophie à l’entrée de la salle à manger

Tous les serveurs sont des non-voyants ou des malvoyants. Sophie fut à notre service et a gentillement répondu à mes questions. Elle m’a avoué que c’est surtout une question d’expérience en plus de la mémorisation pour s’orienter dans la salle. La facture n’est pas donnée avec une table d’hôte entre 30$ à 40$ par personne, mais je crois justifié pour vivre cette expérience unique. Il est à noter qu’un pourcentage des profits est versé à des associations pour non-voyants et pour des personnes ayant une déficience visuelle.

Se lancer à l’aveuglette dans cette perception culinaire a fait sensation au près de nous tous et c’est à essayer une fois dans sa vie.

Au restaurant O.Noir, vous mangerez et vivrez une soirée comme vous n’aurez jamais « vu » à Montréal!

 

Heures d’ouverture

Lundi au dimanche de 17h30 à 23h30

O.Noir

Partez à l'aventure